Intimidation vs Éducation Canine : Qu’en est-il de la réalité?

Publié le par Johanne Parent

Le terme intimidation, ou éducation sans intimidation, est de plus en plus employé par les professionnels canins en renforcement positif. Est-ce réellement le bon terme à utiliser? J’en doute… considérant ce que le mot intimidation veut réellement dire.

Rumeurs, menaces, insultes, cruauté, violence… Tous ces comportements sont associés au terme intimidation. Le terme intimidation désigne un comportement intentionnel causant la peur psychologique d’être blessé, brutalisé ou tué. Il existe plusieurs sortes d’intimidation :

  • · Intimidation physique (frapper, pousser de façon à faire tomber,
    toute action physique qui est faite dans le but de blesser physiquement)
  • · Intimidation psychologique ou émotionnelle (commentaires
    blessants, surnoms qui affectent la confiance en soi)
  • · Intimidation sociale (exclure une personne d’un groupe, faire circuler
    des rumeurs…)

L’intimidation est donc un comportement d’agression verbale ou physique dans l’intention de nuire à la personne et dans le non-respect de l’individu afin de le blesser physiquement ou de ruiner la confiance en soi.

Le mot intimidation désigne :

  • · l’agression physique ou verbale
  • · l’abus de pouvoir
  • · poursuivre quelqu’un
  • · la discrimination, le racisme, l’homophobie ou toute autre exclusion
    reliée à la religion, le statut social, le poids, l’apparence physique, le
    handicap, etc
  • · la cyber-intimidation (par Internet et téléphone cellulaire)

L’intimidation affecte l’individu dans son intégrité, son estime de soi, ses relations sociales, ses performances et son sentiment de sécurité physique. Lorsque l’individu se sent insulté, menacé, blessé ou humilié, il s’agit alors d’intimidation.

L’utilisation du mot intimidation dans le contexte animalier, plus particulièrement en éducation canine, est biaisée. C’est-à-dire que beaucoup de professionnels tentent d’inclure tout ce qui n’est pas exclusivement du renforcement positif dans le mot intimidation, ce qui est une erreur. En fait, chez beaucoup d’espèces, l’intimidation est naturellement présente et fait partie du langage de l’animal. Par exemple, tous ces comportements font partie de la communication intra et extra espèces :

  • · le cobra qui se gonfle devant un intrus pour l’impressionner et le faire
    fuir (intimidation)
  • · le chien qui grogne lorsque le vétérinaire veut l’examiner (intimidation)
  • · le cheval qui mord un humain passant trop près de lui (intimidation)
  • · le chien qui tente de mordre son propriétaire (intimidation)
  • · le chat qui crache et prend une posture haute (dos rond) devant un
    chien ou un humain (intimidation)
  • · le chien qui prend une posture haute devant un autre chien
    (intimidation)

Chez l’animal, incluant le chien, l’intimidation est ni plus ni moins qu’un élément essentiel à la communication. Par des comportements d’intimidation, le chien démontre ses intentions, ses mécontentements, ses inconforts… Ne pas respecter cette forme de communication naturelle signifie que nous recherchons un chien qui réagit sans avertir. Sans intimidation, il y aurait automatiquement une augmentation des conflits, des bagarres et même des tueries au sein des animaux vivants en groupes. En fait, l’intimidation chez l’animal est le résultat d’une réticence à engager une confrontation ou un comportement compensatoire pour éviter le conflit.

L’intimidation peut être employée consciemment ou inconsciemment.

Le langage corporel inconscient (augmentation ou diminution du rythme cardiaque, odeur corporelle, hormones et phéromones, dilatation des pupilles, raideur musculaire, froncement de sourcils) sont tous des signaux que le chien peut percevoir et associer à de l’intimidation…. sans parler de polarité, d’énergie ou de tout ce qui est relié à l’ésotérisme!

L’intimidation consciente est celle qui est reliée à l’abus de pouvoir et au non-respect de l’individu canin (frapper, blesser intentionnellement, étrangler).

L’intimidation pouvant se manifester inconsciemment et de différentes manières, il est donc impossible, farfelu et prétentieux de prétendre faire de l’éducation ou de la rééducation canine sans intimidation!!! Pourquoi? Parce que les sens du chien lui diront toujours dans quel mode comportemental, et surtout émotionnel, se trouve l’humain devant lui. Il saura toujours si l’humain devant lui est réellement zen… et si ce n’est pas le cas, il y aura forcément intimidation puisque toute forme d’hésitation, d’impatience, de frustration ou de mécontentement seront perçu par le chien qui est un excellent interprète du langage non verbal.

Face à un danger potentiel, face à une situation incertaine qui crée un inconfort ou une incertitude quant au comportement à adopter; l’humain autant que le chien réagira et peut prendre consciemment ou inconsciemment une posture menaçante/intimidante ou soumise. Ce comportement de soumission est trop souvent associé à tort à la peur issue de la dominance, alors qu’en fait elle est issue du langage naturel du chien (et de l’humain) qui, ne sachant pas sur quel pied danser, adopte naturellement une attitude pour éviter un conflit.

En tant que professionnelle en éducation et en comportement canin, je ne peux aucunement prétendre ne jamais intimider un chien. Le simple fait de me présenter à la porte d’un client dont le chien est peureux ou craintif face aux étrangers sera perçu par le chien comme une intimidation, alors que je ne lui aurai pas encore jeté le moindre regard…

Le simple fait pour un chien incertain face à ses congénères de faire partie d’un cours de groupe (cours collectif) sera une forme d’intimidation pour lui.

Loin de moi l’idée de tolérer ou d’accepter l’intimidation excessive associée à la cruauté animale ou à l’abus de pouvoir en dressage!!! Je les dénonce comme tous les professionnels canins prônant le renforcement positif.

Ce que je déplore en fait, c’est le manque d’ouverture d’esprit face au langage naturel du chien qui inclu ces signaux intimidants. En portant des œillères, certains professionnels et amoureux des chiens ne veulent voir et croire que leur vision des choses, en oubliant que le chien a aussi son propre langage.

Ne vous laissez pas hameçonner par un concept ou un mot. Sachez lire entre les lignes. N’enfilez pas les mêmes œillères que ces soit disant professionnels qui prônent la non intimidation sans autre explication.

Votre chien est-il réellement prêt à côtoyer des inconnus et des chiens inconnus dans un cours de groupe. Si la réponse est non, votre chien sera intimidé.

Votre chien connait-il la pension où il passera quelques jours. S’il est mis dans un environnement inconnu, avec des gens inconnus, avec des chiens inconnus, avec des bruits et des odeurs inconnus, votre chien sera intimidé.

Suite à un déménagement ou une nouvelle adoption, le chien peut souffrir d’intimidation le temps de s’adapter au nouvel environnement.

Le chien pantouflard qui aime sa petite routine, sera souvent intimidé par tout changement ou toute nouveauté.

Un chien peut se sentir intimidé par un accessoire, un bruit, un individu (humain ou animal), une odeur, une sensation…

Ce qu’il faut rechercher en éducation canine, c’est le respect du chien en tant qu’individu et éviter tout abus de pouvoir sur lui. Recherchez toujours un professionnel qui vous offrira des méthodes positives d’éducation pour votre chien… sans porter d’œillères.

Anecdote 1 : Le chien d’un client ne voulait plus aller dans la cour clôturée alors que son voisin faisait des travaux dans son jardin pour y installer une piscine et une véranda!!! Le bruit causé par tout ce chantier avait intimidé le chien au point que, ne comprenant pas ce qui se passait, il refusait d’aller dehors faire ses besoins!

Anecdote 2 : L’un de mes chiens était intimidé par le bruit du clicker… Même si elle était gourmande, cette chienne refusait carrément de prendre toute friandise associée au bruit du clicker!!!! Avec elle, l’entrainement au clicker n’a jamais fonctionné.

Anecdote 3 : Dans un cours de groupe, j’ai vu un chiot être inhibé dans ses comportements sociaux parce que les autres chiots l’intimidaient!!! Pourtant avec un seul chiot à la fois, il était plus dégourdi et social que dans le groupe de 10 chiots!!!

Anecdote 4 : « Viens mon loulou, la méchante madame vas te couper les griffes! »…..
Qui est-ce qui provoque l’intimidation? La propriétaire ou le professionnel animalier devant couper les griffes? Qui a le mauvais rôle dans cette histoire? Qui crée la peur intimidante?

Mon coup de gueule relié à l’intimidation :

Il est malheureux de constater que certains professionnels canins faisant la promotion du « sans intimidation » soient souvent impliqués dans de trop nombreuses campagnes l’intimidation/diffamation parfois agressives à l’encontre de compétiteurs, de regroupements, de clubs, d’associations, de méthodes ou de personnalités connues…

Comment peut-on être contre l’intimidation chez le chien, tout en l’utilisant contre l’humain?

Intimidation vs Éducation Canine : Qu’en est-il de la réalité?

Publié dans éducation canine