Quand la ballade devient source de problèmes…

Publié le par Johanne Parent

Vous aimez la compagnie de votre chien. Vous lui donnez de l’affection, qu’il vous retourne allègrement avec coups de langue et clowneries. Vous aimez le caresser, le minoucher, le câliner. Par contre, quand vient le temps de la ballade, ce n’est plus aussi facile!

Il tire en laisse? Il vous traîne jusqu’au prochain poteau? Il aborde les autres chiens et les gens tel un bulldozer? Il agresse ou veut jouer tel un lutteur Sumo? Vous devez répéter plusieurs fois vos demandes pour qu’il écoute, ne serait-ce que quelques secondes? Il a peur des bruits, des gens, des voitures qui passent? Il a peur des autres chiens? Il devient incontrôlable dès qu’il voit une poussette pour bébé?

Votre chien aurait grandement besoin d’aide! Il doit apprendre à se maitriser et à se contrôler. De votre côté, vous devez apprendre à prévenir les ennuis et à corriger positivement tout en guidant votre chien vers la réponse souhaitée. Comment faire?

Un cours d’obéissance traditionnel vous enseignera les bases de l’obéissance automate. Assis, couché, debout, au pied, viens… le tout dans une salle de cours en milieu fermé et contrôlé. Vous tournerez autour de la salle comme des hamsters en cage et on vous enseignera que votre chien doit toujours marcher à votre gauche. Ce genre de cours provient généralement du milieu de la compétition d’obéissance canine où tout doit être réglé comme une horloge. Trop souvent mal adapté à la vie quotidienne de la famille et du chien de compagnie, ce cours est incomplet et les techniques utilisées ne sont pas nécessairement personnalisées et adaptées à votre situation.

Le chien de compagnie, votre chien, a besoin de plus. Il doit être désensibilisé aux différents stimuli de la vie quotidienne. Si vous êtes gaucher, votre chien devrait marcher à votre droite, et vice versa. En fait, tout chien devrait apprendre à s’adapter et à marcher à la gauche, ainsi qu’à la droite de son propriétaire. Le cours devrait vous enseigner différentes façons de faire asseoir ou coucher un chien. Les techniques utilisées devraient être adaptées au cas par cas, c’est-à-dire à la personnalité individuelle du chien et de son propriétaire.

Votre chien n’est pas un chien de travail ou de compétition. Votre chien est un membre de votre famille et partage votre vie quotidienne. Comme tous les autres membres de votre famille, il doit apprendre les règles de vie familiale et les respecter. L’obéissance commence par l’intégration en milieu familial et par l’apprentissage des techniques de contrôle, afin que vous sachiez comment intervenir chez vous, sans laisse, et que votre chien sache contrôler ses ardeurs! Rien ne sert de gueuler, de frapper, de donner des coups de collier qui n’en finissent plus. Tout est dans l’art de communiquer avec votre chien.

Vous entendez de plus en plus parler de renforcement positif. Le renforcement positif, c’est l’art de récompenser le bon comportement pour inciter le chien à le reproduire. La récompense peut être une friandise, mais dans bien des cas, le chien préférera son propriétaire! Votre voix, votre langage corporel, le jeu… sont des récompenses toujours disponibles! C’est ce que je vous enseigne dans mes cours. C’est ma façon de travailler. Je veux vous aider à comprendre votre chien, à vivre en harmonie avec lui et à obtenir un compagnon fiable, affectueux et calme. J’offre des cours de groupe à Asbestos et à Sherbrooke. Amusez-vous avec votre chien et venez apprendre une nouvelle façon de faire de l’obéissance.

http://johanneparent.over-blog.com

P.S. Pour Sherbrooke, contactez Division Canine... où j'offrirai dans les prochaines semaines du coaching en socialisation, en obéissance, ainsi qu'en Rally-O pour les clients de Division Canine.

Quand la ballade devient source de problèmes…