Pour l’amour du chien de race pure…

Publié le par Johanne Parent

Pour l’amour du chien de race pure…

L’achat d’un chiot est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère. Le chiot a besoin d’un propriétaire dévoué qui investira plusieurs heures par jour afin de bien le socialiser et l’éduquer. Cette éducation ne s’arrête pas lorsque le chiot est propre, mais dure au minimum toute sa première année de vie dans sa nouvelle famille.

La majorité des chiens abandonnés dans les refuges et SPCA du Québec le sont suite à la négligence des nouveaux propriétaires pendant cette première année de vie. Leur socialisation est déficiente. Leur éducation a été bâclée. Bref, la plupart de ces chiens avaient été achetés sur un coup de tête ou de cœur. Le look et la couleur sont ce qui fait fondre les gens. Ensuite il y a toute l’arnaque marketing du genre : hypo allergène, super avec les enfants, tiny cup… et j’en passe!

AUCUN chien ne peut être considéré hypo allergène!!! Les allergies sont possibles même avec des caniches ou des chiens nus!!! La personne allergique peut réagir à un type de poil en particulier, à la séborrhée naturelle de la peau, aux acariens qui vivent sur la peau, à la salive… bref il y a autant de forme d’allergie que de types de chien!!!

Les « tiny cup », ces races miniaturisées, sont rarement en santé. Leur condition de miniaturisation a pour conséquence grave le développement de malformations des différents systèmes du corps (digestif, cardiaque, pulmonaire, urinaire…). Encourager l’achat de ces chiots miniaturisés porte préjudice à la race en général.

Pour avoir un chien doux et calme en présence d’enfants, il faut nécessairement le socialiser et l’éduquer en conséquence!!!! Bien que certaines races soient plus faciles que d’autres avec les enfants, toutes races confondues, c’est le propriétaire du chiot qui déterminera le seuil social de son chien par le temps et l’éducation qu’il lui offrira!!!! En tant que professionnelle en comportement canin, j’ai vu bon nombre de Golden Retrievers, Labradors et Bouviers Bernois mordeurs, et même des Bergers Allemands peureux!!!

Chaque année, je reçois une bonne centaine de demandes pour un chiot de mon élevage. La plupart sont pressés. Ils veulent un chien là maintenant ou dans tel mois précis. Ils refusent d’attendre. Croient-ils qu’il suffit d’insérer leur demande (sexe, couleur, date de naissance) dans un ordinateur et d’appuyer sur « enter » pour que le chiot de leur rêve apparaisse comme par magie? Désolée de vous décevoir, mais ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Dans bien des cas, vous devrez procéder à une réservation et prendre votre mal en patience. Attendre votre chiot parfois plusieurs mois vous offre l’occasion d’être préparé et bien informé pour partir du bon pied son éducation.

La mode nuit grandement aux éleveurs de chiens de race pure. Depuis deux ans, on voit apparaître sur le marché du chiot sans papiers une quantité phénoménale de « doodle » qui se vend à des prix ridiculement élevés!!! On croise n’importe quoi avec un caniche et hop, on invente une soit disant nouvelle race que l’on vend à $800 et plus chacun!!!! Youhoo!!! Pour créer une race, il faut un standard (tous les chiens de cette race ressemblent à des caractéristiques de poids, de taille et de conformation précises)et au moins 25 ans de sélection et d’élevage sur plus de 10 générations… en ayant créé une uniformité. Une race ne s’improvise pas!!!!!

Les Bernerdoodle, Aussidoodle, Goldendoodle et tous les autres croisements doodle ne sont que des bâtards, c’est-à-dire des croisements qui donnent tout, sauf une race. Les chiots de la portée sont différents et ils n’auront pas tous le poil du caniche!!!!

Voyant cette panoplie de croisements apparaître, le prix exorbitant demandé pour ces chiots sans papiers, le manque total d’homogénéité de ces « nouvelles races » et l’ignorance des gens en ce qui concerne le chien de race pure; un groupe d’éleveurs dévoués au respect des races s’est créé afin d’éduquer le public général et de faire la promotion du chien de race pure sous le slogan « For the Love of Purebred ».

Ce que vous devriez savoir avant d’acheter un chiot :

  • Le coût d’enregistrement d’un chiot est de moins de $50 tous frais inclus (CKC ou FCC), alors si on vous fait croire que c’est plus cher… on vous prend pour une valise!
  • Au Canada, la Loi est claire et nul n’est censé l’ignorer… un chien de race est obligatoirement un chien enregistré. Un chien non enregistré, même s’il ressemble comme deux gouttes d’eau à un pure race, est un chien croisé ou de type… mais JAMAIS un chien de race.
  • Le Caniche n’est pas une race hypo allergène. Il y a des gens qui sont allergiques au caniche!!! J’en suis un exemple, car je suis allergique à ce type de poil…
  • Les chiens de race pure n’ont pas plus de problèmes génétiques que les chiens croisés. La seule différence se trouve chez les éleveurs consciencieux qui utilisent les tests de dépistage pour sélectionner les reproducteurs afin de diminuer au maximum le développement de maladies chez leurs chiots. La grande majorité des éleveurs de croisés n’effectuent pas de tests. Et le pire, c’est que le croisé qui se retrouve chez le vétérinaire avec une maladie génétique, par exemple la dysplasie des hanches, soit il ne sera pas répertorié, soit on dira que ce X-doodle est un Caniche et on inscrira la maladie dans le répertoire du Caniche.
  • Un chien sans papiers vaut le prix demandé par la SPCA, sans plus.
  • Un chien de race pure (donc enregistré) vaut le prix demandé selon des critères précis. Le prix d’un chiot de race pure vendu pour compagnie varie, selon les races, entre $800 et $3000.

Qu’est-ce qui fait varier le prix de vente d’un chiot de race pure? Le prix de vente demandé par un éleveur varie selon plusieurs critères dont les principaux sont les tests de dépistage génétiques, les frais d’insémination artificielle et les frais de césarienne. En fait, pour mieux comprendre, voici quelques questions à vous poser :

  • L’éleveur doit-il importer du sperme et procéder à une insémination artificielle chez le vétérinaire spécialisé? Prix minimum de $2000…
  • Doit-il prévoir une césarienne pour la naissance des chiots? Prix minimum de $1000…
  • Quels sont les tests de dépistage génétiques qui ont été faits? Radiographies, analyse ADN, examen oculaire, examen cardiaque, test de surdité… tous ces examens sont évalués par des spécialistes et ont un coût précis!!! Coût total minimum de $500 par reproducteur…
  • Les parents sont-ils champions canadiens? Si oui, l’éleveur aura investi de grosses sommes pour présenter ses chiens en exposition.
  • Avec quoi sont nourri les chiens adultes et les chiots? Plus la nourriture sera de haute gamme, plus les frais d’entretien augmenteront!
  • L’éleveur prend-t-il le temps nécessaire pour bien préparer ses chiots et commencer leur socialisation et leur éducation? Tout le travail investi a un coût… qui aura une répercussion sur votre chiot.

Bien des gens vous donneront des conseils pour choisir l’éleveur de qui vous achèterez votre chiot. Qu’il soit membre ou non de son club de race n’a pas de réelle importance. Ce qui importe réellement, c’est la connaissance et le professionnalisme de l’éleveur. Voici quelques questions que vous devriez lui poser :

  • Depuis quand faites-vous l’élevage de cette race?
    L’éleveur débutant n’aura jamais la même expertise que celui qui élève la race depuis plusieurs années.
  • Avant cette race, de quelles autres races vous êtes-vous déjà occupé?
    L’éleveur qui aura fait l’élevage de plusieurs races est-il réellement un passionné de la race qui vous intéresse, ou un « essayeux » qui recherche le gain monétaire facile?
  • Quelles sont les maladies génétiques de la race?
    Toutes les races sans exceptions peuvent avoir des problèmes génétiques.
  • Quels sont les tests de dépistage que vous faites pour sélectionner les reproducteurs?
  • Quelle garantie de santé offrez-vous?
    L’éleveur qui procède à des tests de dépistage n’hésitera jamais à offrir au minimum 2 ans de garantie.
  • Peut-on voir les parents?
    Si le mâle n’appartient pas à l’éleveur, il peut au moins vous mettre en contact avec le propriétaire du mâle et vous montrer des photos. Par contre, la femelle devrait normalement être visible chez l’éleveur. Certains éleveurs utilisent des familles d’accueil pour leurs reproducteurs. Dans ce cas, vous devriez obtenir l’autorisation de voir la mère dans sa famille d’accueil.
  • Quels sont les points forts et les points faibles des parents?
    Aucun chien n’étant parfait, l’éleveur devrait être en mesure de vous parler des qualités et des défauts des parents. Le mariage devrait aider à réduire les défauts, et non à les augmenter.
  • Quels titres ou récompenses ont obtenus les parents?

L’éleveur peut présenter ses chiens en exposition de conformation dans le but d’obtenir un titre de champion. Il peut aussi présenter son chien dans différents concours de travail tel que l’obéissance, le pistage, l’agilité, etc. Il peut aussi avoir fait tester le caractère du chien via une évaluation que l’on nomme « Bon Citoyen Canin ». Plus l’éleveur sort ses chiens et les travaille, mieux c’est.

  • Qu’est-ce que l’éleveur peut vous dire sur le pedigree du chiot?
    Quel est le niveau de consanguinité? Qui était les grands-parents, les arrières grands-parents? Titres? Maladies génétiques connues? Qualités et défauts de chacun d’entre-eux?
  • Où les chiots vont naître (sont nés) et être élevés?
    L’élevage en chenil, dans le sous-sol, dans le garage, dans la cuisine… ont tous un impact différent sur le développement potentiel des chiots.
  • Comment avez-vous socialisé les chiots?
    Plus ils auront vu de lieux et de gens différents, mieux ce sera!
  • À quel âge puis-je prendre possession de mon chiot?
    Le chiot ayant besoin de sa mère, ainsi que de ses frères et sœurs, jusqu’à l’âge MINIMAL de 7 semaines, vous ne devriez jamais prendre un chiot âgé de moins de 8 semaines.

L’éleveur passionné de sa race saura vous guider et trouver le meilleur chiot pour vous. Il restera disponible tout au long de la vie de votre chiot pour répondre à vos questions et vous aider au besoin. Advenant un imprévu qui fasse en sorte que vous ne puissiez plus garder votre chiot, peu importe son âge, le véritable éleveur vous aidera à lui trouver une famille ou le reprendra chez lui. Jamais il ne voudra voir ses bébés dans un refuge ou une SPCA…

L’élevage est une passion. La passion de la race, du chien… et non du fric.

Pour l’amour du chien de race pure… www.purebreddog.ca