Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blogue de Johanne Parent

C'est trop cher!!!

23 Janvier 2011 , Rédigé par johanneparent.over-blog.com Publié dans #info utiles

A-20104S.gifQuelle valeur accorde-t-on à l’argent ?

 

Certaines personnes sont prêtes à payer $3000 pour un voyage d’une semaine, mais elles refusent d’investir $1000 pour l’achat d’un chiot avec qui elles partageront leur vie pendant 12 à 15 ans.

 

Certaines personnes s’offriront un souper à $80 alors qu’elles refuseront de payer plus de $50 par mois pour la nourriture de leur chien.

 

Qu’est ce qui est cher ? Qu’est qui ne l’est pas ? Telle est la question qu'on se pose parfois devant certains clients!.

 

Quels sont vos critères de sélection et sur quoi basez-vous votre marge-prix (trop cher ou abordable) ?

 

Dans le milieu canin, les prix varient selon le service ou le produit ; mais aussi selon sa provenance, sa qualité et sa disponibilité. C’est ce qui se passe dans toute l’industrie de la consommation ! Lorsque l’offre est plus grande que la demande, les prix baisses. Mais quand la demande dépasse l’offre, les prix augmentent.

 

Provenance : Un chien acheté au Québec coûtera moins cher qu’un chien qu’on importera par avion. Lorsqu’on importe un chien, il faut non seulement payer le transport aérien, la cage et les taxes de douanes… mais il faut aussi prendre en considération le taux de change.

 

Qualité : Un chiot peut provenir de différents types d’élevages. Plus l’élevage est sérieux et possède un programme de reproduction contrôlé (examens génétiques, suivi vétérinaire, chiens enregistrés), moins il y a de chance que le chien acheté présente des problèmes de santé génétique. Acheter un chien d’un élevage basse gamme est souvent précurseur de belles factures vétérinaires. Un chien acheté en animalerie n’est jamais un chien de qualité. Aucun élevage sérieux dispose de ses chiots via les journaux locaux ou les animaleries. Les élevages haute gamme vous offrirons des garanties de santé pour tous types de problèmes génétiques nuisant à la vie normale du chiot pour une période minimale de deux ans. Il est tout à fait normal pour ces éleveurs de demander un prix plus élevé pour la vente de leur produit !

 

Disponibilité : La race choisie aura un impact sur le prix de vente. Lorsque le consommateur choisi d’acheter un Berger Allemand ou un Labrador, il est tout à fait normal que le prix soit plus abordable puisqu’il s’agit de races communes. Mais s’il choisi une race moins commune et donc plus rare comme le Borzoï ou le Dogo
Argentino, le prix augmenté ne devrait pas le surprendre.

Certaines races ont aussi des problèmes de reproduction. Le taux de fertilité (nombre de chiots par portée) peut faire augmenter ou diminuer le prix. La naissance par césarienne chez certaines races comme le Bulldog Anglais cause aussi une augmentation du prix de vente.

 

Après l’achat du chien il faut l’entretenir ! Si on veut garder son chien en bonne santé pendant plusieurs années, il faut le nourrir convenablement. Plus la nourriture sera de haute qualité, moins le chien fera d’excréments puisque la nourriture aura une meilleure digestibilité. Meilleure sera la qualité de la nourriture, moins le chien en mangera. Au bout du compte, le chien mange mieux et mange moins.

 

Mais là ne s’arrête pas la facture puisque le consommateur qui achète un chien doit souvent faire face aux services de pension, de toilettage et/ou d’éducation.

 

Pension 

Plusieurs services de pension s’offrent aux propriétaires de chiens : le service de gardiennage à domicile (une personne va chez vous une à deux fois par jour pour sortir le chien et le nourrir), le service de pension en chenil (le chien est en cage ou enclos), le service de pension en milieu familial (le chien est en liberté dans une maison comme s’il était chez vous) ainsi que le service de garderie (le chien passe quelques heures par jour à la garderie canine). Chaque service étant très différent l’un de l’autre, il est normal que les prix soient tout aussi différents ! Le gardien temporaire du chien ajustera son prix selon le temps qu’il passera avec votre chien et les soins qu’il lui offrira.

 

Toilettage 

Lorsque le consommateur entretien la robe (l’ensemble des poils) de son chien chaque semaine, la facture du toiletteur sera souvent moins élevée puisque celui-ci aura mis moins de temps pour faire le travail. Le prix du service de toilettage varie selon la grosseur du chien, mais aussi selon le travail à effectuer.

 

Éducation 

Là encore il existe une panoplie de services possibles allant du cours de groupe au cours privé, du cours d’obéissance… à la consultation pour régler un problème de comportement.

 

L’amélioration de votre relation avec votre compagnon à un coût. Mais encore faut-il savoir à qui s’adresser ! Un entraîneur spécialisé en chiens de travail (Schutzhund, chasse), un bénévole de centre canin ou de refuge, un pseudo spécialiste qui a lu un bon livre, un psy pour chien, un éducateur, un chuchoteur canin, un comportementaliste, … ? Si vous voulez obtenir un résultat sur le long terme, vous devrez contacter un vrai professionnel canin qui a suivi de nombreux cours et qui possède une solide expérience dans le domaine ! Les méthodes utilisées diffèrent d’une école à l’autre… avec ses points positifs et négatifs. Il n’y a aucune méthode parfaite qui fonctionne avec TOUS les chiens. Le vrai professionnel sait s’adapter au cas par cas.

 

En ce qui a trait au comportement de votre chien, vous devriez engager un vrai professionnel du comportement canin qui pourra vous accompagner dans la rééducation de votre compagnon. En effet, dans la majorité des cas, le propriétaire doit aussi se remettre en question. Le vrai professionnel en comportement canin n’a pas nécessairement besoin de médication, de brutalité excessive ou de « clicker » pour rééduquer un chien. Il sait utiliser plusieurs méthodes et s’adapter. La médication peut être nécessaire dans une très minime proportion, mais ce n’est jamais une généralité et elle est réservée pour les cas de problèmes pathologiques.

 

Vous êtes le consommateur. Vous prenez la décision de savoir combien vous allez investir pour votre bien-être et celui de votre compagnon canin. Sachez frapper aux bonnes portes.

 

Johanne Parent

 

Partager cet article