Comment choisir son chiot…

Publié le par Johanne Parent


53924 chihuahua in grass Vous avez choisi la race, vous avez trouvé l’éleveur et voici le temps de choisir le bon chiot. Certains éleveurs préfèrent choisir eux-mêmes le chiot alors que d’autres vous laisseront le choix. Dans les deux cas, faites confiance à l’éleveur et n’hésitez pas à lui poser des questions ou à lui demander son avis. L’éleveur qui a vu naître et grandir les chiots, a appris à connaître le caractère de chacun d’entre eux et est donc plus à même de vous guider dans ce choix. De plus, un éleveur qui connaît vos besoins choisi le chien qui correspondra le mieux à votre style de vie. En effet, chaque chiot est différent car aucun ne possède le même caractère qu’un autre.

            Renseignez-vous sur le passé de votre chiot. À quel âge a-t-il été sevré? A-t-il subit un traumatisme (opération, peur, blessure)? En ayant une parfaite connaissance des peurs possibles de votre chiot, il sera beaucoup plus facile de les éliminer avant la fin de la période de socialisation. Qui s’occupait de lui? A-t-il rencontré plusieurs personnes, des enfants ou d’autres animaux? Si c’est le cas, la socialisation de votre chiot en sera plus facile.

            N’adoptez jamais un chiot s’il ne vous semble pas vif et alerte. Sa musculature doit être symétrique, c’est-à-dire que le développement musculaire doit être bien proportionné des deux côtés du chiot. Portez une attention particulière aux malformations des membres. Si vous regardez votre chiot de face, ses pattes doivent être aussi droites que possible pour éviter d’éventuelles boiteries. Dépendamment de la couleur de sa peau, son ventre doit être rose pâle ou gris, mais ne doit pas présenter de rougeurs ou de croûtes.

            Ses yeux doivent être brillants et propres. S’ils coulent ou sont rouges, il y a probablement présence d’infection! Ses oreilles doivent être roses, sans odeur désagréable, croûtes ou écoulements. Ses gencives doivent être rose pâle et les incisives doivent se toucher sans laisser d’espace (sauf pour les races brachicéphales tel que le Bulldog). Sa peau doit être non-grasse, non-squameuse et sans plaies.

            Votre chiot doit avoir une fourrure lustrée, soyeuse et propre. Son poil ne doit pas faire de peluches lorsque vous le caressez. L’anus doit être propre et sec. Il ne doit pas présenter de traces de diarrhée. Le pénis (le vagin pour la femelle) doit être propre, sans écoulements. Un chiot en bonne santé mentale doit être curieux, intrigué et non-craintif. Il ne doit pas démontrer d’agressivité ou de peur excessive.

            Lorsque vous irez chercher votre chiot chez l’éleveur, allez-y de préférence l’avant-midi ou tout juste après le dîner (lunch). Vous passerez ainsi le reste de la journée avec lui. Le chiot aura toute la journée pour s’habituer à votre voix, votre odeur et sera plus confiant lorsque la nuit viendra et qu’il devra être seul dans sa cage ou à l’endroit que vous aurez choisi.

            Votre chiot doit être parfaitement sevré et vacciné. La seule preuve de vaccination acceptable est le certificat de vaccination dûment signé par un vétérinaire membre d’une association professionnelle. La vaccination est un acte médical et, selon les lois en vigueur au Québec, seul un vétérinaire peut poser cet acte qu’est la vaccination.

            Avant de payer le chiot, assurez-vous qu’il est identifié par tatouage ou micropuce. Relisez votre contrat avant de le signer et assurez-vous que l’éleveur vous fera parvenir le certificat de naissance de votre chiot dans un délai raisonnable. Enfin, l’éleveur devrait vous remettre le carnet de santé et le certificat de vaccination du chiot ainsi que des conseils d’entretien spécifiques à la race.

            Le plus tôt possible après l’achat de votre chiot, faites-le examiner par un vétérinaire. Même s’il vous semble en bonne santé, l’examen vétérinaire demeure une mesure de précaution.

 

Johanne Parent

 

Publié dans info utiles