20 principes de base en élevage canin

Publié le par Johanne Parent

Voici un article référence pour les éleveurs. Bien des gens discutent de consanguinité sans réellement savoir ce que c’est, ou sans en connaître les réels bénéfices. Chaque race possède son standard, c’est-à-dire la description des caractéristiques essentielles de la morphologie et du tempérament général de la race. Certains éleveurs font reproduire en tenant compte uniquement de la morphologie et en mettant aux oubliettes le tempérament. D’autres sont atteint de la « championnite aiguë » et ne sont que de simples collectionneurs de champions. Ils choisissent un étalon champion, peu importe son caractère et sans regarder s’il complémentera les qualités de leur femelle ou s’il y a de fortes chances qu’il augmentera l’apparition de fautes. Enfin, il a tous ces éleveurs qui reproduisent uniquement pour produire des chiots, sans aucun respect pour le standard, simplement pour vendre.

Pour bien résumé les principes sur lesquels devraient se baser un éleveur, Raymond Oppenheimer avait publié cet article sur les 20 principes de base que tout éleveur devrait mettre en application. Je vous ai traduit ces principes que je partage avec vous.

Petit rappel :

Outcross = mariage non consanguin
Linebreeding = mariage avec au moins un ancêtre commun
Inbreeding = mariage familial (frère-sœur, père-fille, mère fils)

Titre : 20 Basic Breedi ng Principles
Auteur : Raymond Oppenheimer
Traduction : Johanne Parent

1. Attention au mariage outcross. Un judicieux mariage outcross peut être de bonne valeur, mais peut aussi produire une multitude de fautes au standard de la race.

2. Ne faites pas des mariages en linebreeding uniquement pour faire un mariage en lignée. Le linebreeding avec des chiens de types complémentaires peut vous apporter le succès, mais peut aussi mener au désastre, lorsque le choix des parents n’est pas judicieux.

3. N’accordez aucune importance aux opinions de gens qui sont des éleveurs ayant peu de succès. Si leur opinion avait de la valeur, ils l’auraient prouvé depuis longtemps par leurs succès.

4. Ne croyez pas le cliché populaire qui prétend que le frère ou la sœur d’un grand champion ont autant de valeur pour l’élevage. Pour chaque champion, des centaines ne le sont pas. Tout dépend de l’animal concerné.

5. Ne donner pas des qualités à votre chien s’il ne les possède pas. Se raconter des histoires est la pierre angulaire du manque de succès.

6. Ne pas reproduire à partir de médiocrité. L’absence d’une faute ne signifie aucunement la présence de sa vertu correspondante.

7. N’essayez pas de faire libreeding sur deux ancêtres en même temps, car vous finirez par ne faire aucun linebreeding sur eux.

8. Ne jugez pas la qualité d’un étalon sur son plus mauvais chiot. Tous les étalons ont leur heure de gloire. Ce qui importe, c’est comment furent leurs meilleurs efforts.

9. Ne laissez pas vos émotions influencer votre choix d’étalon. Le bon chien pour votre femelle, est le bon chien pour vous, peu importe qui en est le propriétaire.

10. Ne laissez pas votre admiration pour un étalon vous rendre aveugle face à ses fautes. Si vous le faites, vous serez victime de votre auto-intoxication.

11. Ne reproduisez pas ensemble des animaux qui ont les mêmes fautes. Vous cherchez le trouble, si vous le faites.

12. N’oubliez pas que l’ensemble du chien compte. Si vous oubliez une vertu, pendant que vous en chercher une autre, vous paierez pour.

13. Ne recherchez pas le chien parfait. Le chien parfait pour toutes les femelles n’existe pas – n’a jamais existé et n’existera jamais.

14. Ne soyez pas effrayé de reproduire des animaux qui ont des fautes, tant et aussi longtemps que vous compensez pour des vertus qu’ils possèdent. Un manque de vertu est de loin la pire faute.

15. Ne reproduisez pas ensemble des chiens de types non complémentaires. L’habilité à reconnaître le type au sein d’une race est le meilleur cadeau qu’un éleveur puisse avoir. Demandez aux éleveurs ayant du succès de vous expliquer ce point – il n’y a aucune autre façon de l’apprendre. (Je défini les types non complémentaires en tant que ceux qui ont la même faute et manque de la même vertu)

16. N’oubliez pas la nécessité de préserver la qualité de la tête. Elle disparaitra comme un rêve si vous le faite.

17. N’oubliez pas que la substance + la qualité devraient être dans vos objectifs. On ne peut pas sélection l’un et oublier l’autre.

18. N’oubliez pas qu’une bonne tête, ainsi que la solidité devraient être dans vos objectifs. Certaines personnes ne produisent jamais l’un, ni l’autre.

19. N’essayez jamais de dénigrer un bon chien. Un beau chien n’est pas uniquement une grande joie, mais a bon chien devrait être une source de fierté esthétique et de plaisir pour tous les amoureux de la race.

20. Ne soyez satisfait qu’avec le meilleur. Le deuxième meilleur n’est jamais assez bon.

Pour ma part, j'ajouterais un 21ème principe : Toujours reproduire des chiens psychologiquement équilibrés qui font de bons compagnons familiaux. Le but de l'élevage étant l'amélioration... je vous trop souvent des éleveurs négliger le côté comportemental même si la majorité des acheteurs de chiots de race pure recherchent un simple compagnon familial.

20 principes de base en élevage canin

Publié dans élevage canin